F.A.Q

Absolument. Tout comme un médecin ou un avocat, je suis soumise à une obligation de secret professionnel vis-à-vis des informations qui sont portées à ma connaissance dans le cadre de ma mission.
De plus, en tant que membre de la SFT, je suis signataire d’un code de déontologie que vous pouvez consulter en cliquant ici.

Il n’existe pas de norme en la matière. Certains traducteurs facturent à la page, d’autres au mot ou à l’heure.
In fine, le prix d’une traduction dépend du temps passé à sa réalisation.
Tous les projets étant différents (difficulté, urgence, format, etc.), chaque demande doit faire l’objet d’une évaluation précise. N’hésitez pas à me contacter pour obtenir un devis gratuit et sans engagement.

On estime qu’il faut autant de temps pour traduire un texte que pour le rédiger. Il faut donc parfois plusieurs semaines pour traduire un projet volumineux !
Dans la mesure du possible, prévoyez un calendrier suffisamment large pour éviter les situations de stress ou l’application de frais d’urgence.
De plus, en travaillant sereinement, votre traducteur pourra vous fournir une prestation extrêmement soignée.

En général, les traductions sont livrées dans le même format que le document original : Word (DOC, DOCX), Excel (XLS, XLSX), PowerPoint (PPT, PPTX), OpenOffice, InDesign (IDML), HTML…
Votre fichier est au format PDF ? Dans la mesure du possible, fournissez le document original dans un format « éditable ». Cela réduira les coûts et les délais.
N’hésitez pas à me contacter pour tout format de PAO spécifique.

Parce que vos documents sont très techniques et que vous avez décidé de jouer la carte de la sécurité en faisant appel à un traducteur qualifié et expérimenté.
Parce que vous souhaitez faire passer votre message de manière claire et efficace.
Parce que vous souhaitez valoriser l’image de votre entreprise en diffusant des documents de qualité.
Parce que vous recherchez un prestataire de confiance, capable de vous apporter une réelle valeur ajoutée.

Mes coordonnées figurent en pied de page. Pour obtenir un devis gratuit, un formulaire de demande de devis est mis à votre disposition.
Si vous souhaitez discuter de vive voix, je peux vous appeler ou me rendre dans vos locaux pour analyser vos besoins et vous proposer des solutions adaptées.

Un traducteur professionnel humain ne peut pas maîtriser un nombre illimité de langues. Mes langues de travail sont l’anglais, l’espagnol et le portugais et ma langue maternelle est le français.
Si vous avez des besoins dans des langues ou des domaines d’expertise autres que les miens, je peux vous mettre en contact avec des traducteurs et interprètes de mon réseau professionnel.

Il existe pléthore d’agences de traduction « low cost » qui vantent leurs services sur Internet. Souvent implantées en Asie (mais pas que), ces entreprises proposent des tarifs défiant toute concurrence.
Mais ne vous y trompez pas ! Ces agences font souvent appel à des traducteurs non qualifiés ou peu expérimentés, voire à de la traduction automatique. Il y a alors de fortes chances que la qualité ne soit pas au rendez-vous…
Dans ce cas, la sanction sera sans appel pour votre entreprise : au mieux, une perte de temps et d’argent, au pire, la perte d’un client ou d’un marché, voire la mise en danger de la vie d’autrui.

Si vos exigences sont minimes et votre budget restreint, vous aurez peut-être intérêt à utiliser un logiciel de traduction automatique. En effet, si votre seul objectif est d’avoir une idée approximative du contenu d’un texte, ce type d’outil pourra vous être utile.

Mais attention :
1. La plupart des outils de traduction disponibles sur Internet ne garantissent pas la confidentialité de vos données. Pire, ils s’arrogent souvent des droits d’auteur sur les textes saisis dans leur interface.

2. La traduction exige bien plus qu’une simple connaissance des mécanismes linguistiques. Seul un traducteur humain expérimenté sera capable de saisir les nuances d’une langue, de comprendre le sens des mots dans leur contexte (distinction des homonymes), d’adapter le niveau de langue et le style au public visé ou de trouver la terminologie sectorielle adaptée.

La traduction automatique implique une prise de risques importante et doit donc se limiter à des cas très précis (compréhension approximative d’un texte, pas de diffusion ou d’utilisation ultérieure de la traduction, texte non confidentiel et sans enjeu stratégique…).

External image